Spécificité des Ateliers cinéma dans le Service d'Hématologie-oncologie pédiatrique CHU Nice l'Archet 2

Depuis 2009, nous intervenons entre 5 et 6 semaines par an dans le service d’Hémato-oncologie pédiatrique du CHU Lenval

« Ateliers ponctuels d’un cycle de quatre fois une semaine »

Age des enfants : de 5 à 18 ans
Nombre : variable, de 2 à 8 enfants
Durée d’hospitalisation : les enfants sont hospitalisés en courte, en moyenne et longue durée ainsi qu’en hospitalisation de jour.
Services concernés : Les enfants du service d’hématologie-oncologie pédiatrique.

Principes généraux :

  • Mettre tout en œuvre d’un point de vue artistique et technique pour permettre à l’enfant de trouver un espace d’expression et de conception qui lui est propre.
  • Créer à travers des ateliers ludiques (du lien, du plaisir, du bien-être).
  • Transformer les lieux : la salle de jeux de l’hopital devient un laboratoire artistique.
  • Transformer le rôle des enfants : Chaque patient devient acteur.
  • Transformer le temps :on ne s’ennuie pas, le temps passe plus vite
  • Libérer l’expression

Principes spécifiques de l’Atelier semaine dans le service Hématologie Pédiatrique :

Il nous est apparu nécessaire d’encourager dans le contexte hospitalier l’ouverture et les rencontres entre les enfants. L’espace d’expression de nos ateliers y est propice. Nous voulons mettre à profit l’énergie du travail de groupe, en réalisant un scénario en commun. Ce projet de long terme permettra de créer du lien entre eux à l’intérieur d’un même service. Avec cet atelier, nous espérons faire sortir les enfants du rythme de l’hôpital et générer une dynamique qui donnera à chacun la possibilité de se mettre en œuvre.

L’atelier concerne des enfants et adolescents, qui sont généralement admis pour de longues durées. C’est pourquoi nous leur proposons un travail de long terme et l’élaboration d’une production artistique approfondie.

Ainsi nous bâtirons ensemble, un projet de court-métrage qui intégrera différents médias comme le dessin animé, le théâtre ou la marionnette…

Le cycle sera d’une semaine par mois, à raison de deux séances de deux heures chacune par jour. Chaque séance sera consacrée à une étape précise de la réalisation. Le développement des personnages, de l’histoire, du décor s’accomplira avec détails et complexité. Les enfants pourront continuer en dehors de nos ateliers ce travail d’élaboration artistique. Cela leur permettra de discuter entre eux tout au long de la semaine, de continuer à imaginer et à faire évoluer l’histoire, les dialogues, les personnages…

L’objectif est ici de les mettre dans un cadre idéal d’expression artistique et d’implication afin de créer une dynamique commune.

Les enfants pourront également sur cet atelier s’initier à l’apprentissage du maniement de la caméra ainsi qu’à la prise de son. Cet atelier hebdomadaire deviendra pour les enfants et adolescents du service un rendez-vous ludique ainsi qu’un espace d’expression régulier durant toute la période d’hospitalisation.

L’atelier concerne tous ceux qui sont admis dans le service concerné, qu’ils soient hospitalisés pour de longues durées, pour des durée moyennes, voir même de passage en hospitalisation de jour.

A l’issue du cycle sera remis à chaque enfant un dvd du film.

Objectif des Quatre semaines d’Atelier :

Imaginer, mettre en scène, filmer, sonoriser dessiner un conte fantastique.

Principe général de la proposition artistique :

Créer tous ensemble un seul film qui sera élaborer sur la totalité des 4 cycles afin d’aller vers une production artistique assez approfondie que nous allons pouvoir creuser, revisiter et investir.

Chaque séance est alors consacrée à une étape précise du projet. Le développement des personnages, de l’histoire, du décor s’accomplit au fur et à mesure et les enfants peuvent même le continuer en dehors de nos ateliers. Cela renforce la dynamique et les implique individuellement et collectivement dans une élaboration artistique qui va bien au-delà de nos ateliers. Chaque nouveau participant reprend l’histoire là où l’équipe de la séance précédente l’a laissée, se l’approprie à son tour, projette la suite et la met en œuvre : c’est ce que nous appelons le processus de l’histoire tournante.

Le cycle de 4 ateliers fera l’objet d’une création unique, soit un seul et même film. Chaque atelier/semaine se nourrira de l’atelier précédent et nourrira l’atelier suivant. Il explorera une matière artistique particulière.

Les enfants intégreront dans leur propre création le travail déjà accomplit par les autres aux cours des séances de travail précédentes, comme une histoire qui s’invente et se réinvente.

Nous explorerons, sur chacun de ces 4 ateliers, une dominante artistique mais pas seulement.

Dans le but de nous plonger dans une dynamique créative constante nous nous permettrons aussi d’exploiter en fonction des besoins/ situations, les autres formes artistiques qui composeront le film. C’est à dire enregistrement de voix, de son, de musiques, photographies, fabrication de dessins, création de masque…

Quelques remarques concernant le dispositif :

Remarque 1 : Nous allons travailler par couches et rajouts. L’espace sera donné aux participants pour qu’ils intégrent le travail des autres sans que cela ne les limite dans leur propre expression mais qu’au contraire chacun puissent y puiser des éléments pour qu’ils deviennent eux-mêmes initiateurs de nouvelles créations. L’histoire poura ainsi être revisitée et et être abordée sous différents angles.

Remarque 2 : Nous fabriquerons des masques, et nous utiliserons des éléments de déguisement pour permettre aux enfants de se plonger aisément dans l’univers onirique du conte, de se détacher du contexte habituel et de se protèger du regard des autres qui peut lorsqu’il s’agit de se mettre en scène être perturbant.

Remarque 3 : Chaque atelier sera précédé d’une petite session « d’échauffement ».